La vie à Miami Beach

La vie à Miami Beach

Tout le monde connaît au moins de nom la très célèbre ville de Miami Beach. Et je me doute déjà des associations qui s’y font : plage, fiesta & bling bling.  Des clichés certes véridiques  (oui, quand même!), mais cette ville réserve pourtant d’autres surprises à ses visiteurs. Je partage avec vous mon ressenti après avoir vécu 3 ans dans l’une des destinations les plus touristiques au monde.

  IMG_4325

Vue sur South Pointe (Sud de Miami Beach) depuis un bateau.

On a souvent tendance à croire que Miami Beach est un quartier de la ville de Miami, alors qu’il s’agit bien de deux villes distinctes. Miami est situé sur le continent, alors que Miami Beach est une presqu’île qu’on accède en traversant des ponts (ou par bateau pour les plus chanceux !).

Miami Beach est une ville bien jeune dont on a fêté seulement les 100 ans en 2015 ! La ville a, en effet, été créée le 26 mars 1915, et elle s’appelait à l’origine « Ocean Beach » (elle devint Miami Beach assez vite, en 1917). 100 ans plus tard, Miami Beach attire environ 14,5 millions de visiteurs par an et est devenu une des destinations touristiques les plus en vue.

Cette courte vidéo réalisée par la ville de Miami Beach retrace l’histoire de l’île en 100 secondes à l’occasion de son centenaire :

Avec le recul, j’ai l’impression, pour ma part, d’avoir vécu dans deux ambiances distinctes :

  • Le Miami Beach festif : avec sa masse perpétuelle de touristes sur Lincoln Road, une avenue piétonne avec de nombreuses boutiques et restaurants, et sur Ocean Drive, probablement la rue la plus photographiée de South Beach, avec ses fabuleux immeubles de style Art-Déco. Pour ma première année sur place, j’habitais très proche de la plage, et donc de l’animation locale (dont je ne connaissais pas encore les  répercussions avec des nuits extrêmement bruyantes !). Ce n’était pas vraiment vivable sur le long terme, et j’ai donc déménagé au bout d’un an dans un autre quartier.
  • Le Miami Beach hors zones touristiques. J’ai vécu 2 ans dans un quartier résidentiel, au calme, et  à tout de même 2 min à pieds de Lincoln Road. Ça semble presque irréel en y repensant. Tout proche de chez nous, il y avait plusieurs coins que j’aimais et dont je vous parlerai dans ce billet.

Après avoir passer ces 3 ans à déambuler entre les lieux touristiques et ceux plus confidentiels, je crois avoir désormais une bonne idée de ce qu’est réellement Miami Beach. Je vous propose ici mon top des activités à faire sur place :

 

Lincoln Road Mall


Difficile de passer à côté de l’artère la plus commerçante de la ville : On trouve sur Lincoln Road de nombreux magasins pour touristes (souvent chers) et des restaurants qui sont, pour la plupart, sans grand intérêt (il y a quelques exceptions tout de même dont je vous parle dans la section info pratique).

Le petit plus indéniable de cette avenue est en fait sa balade piétonne qui traverse l’île, quasiment depuis la baie jusqu’à la plage.  C’est le lieu parfait pour une de nos activités préférées sur South Beach : Le People Watching ! Mais c’est quoi ça ? Alors, c’est tout simple : L’idée est de s »installer bien confortablement à la terrasse d’un bar, cocktail en main, et d’observer les personnes qui se baladent sur l’avenue. Et ça vaut vraiment le coup d’œil ! On rit toujours beaucoup quand on en voit qui portent des tenues indescriptibles (de toutes les couleurs, trouées, etc…) ou qui sont à moitié nues ! Le bonus, c’est quand elles sont en plus accompagnées de leurs chiens (chiens = enfants aux États-Unis). Les chiens ici sont habillés (de tutus, de shorts, de bérets, etc…), mais le délire ne s’arrête pas là puisqu’on les trouve souvent bien calés au fond … d’une poussette ! Oui, oui. C’est vrai que ça prête à sourire, mais c’est tout de même bien pathétique !

IMG_5577

IMG_5573

IMG_5576

IMG_5581

 IMG_5584

Infos pratiques :

  • Pour faire du people watching : Le classique bar Segrafredo est une très bonne option. On recommande les daiquiris (mon préféré est à la fraise, hum) et mojitos comme accompagnements.

 

IMG_5586

 

*****

 

Ocean Drive

 

Au bout de Lincoln Road côté plage, on atteint rapidement cette rue emblématique de Miami Beach où on trouve une enfilade de nombreux hôtels et restaurants de style Art-Déco. Mais au fait, l’Art-Déco, c’est quoi ? Il s’agit d’un mouvement architectural et décoratif né en France au début du XX ème siècle. Art-Déco est en fait l’abréviation pour « Arts Décoratifs » et peut se résumer en trois caractéristiques : Ordre, couleur et géométrie. Pour plus d’informations sur le style Art-Déco, cliquez ici.

Olivelo_055_595

Olivelo_060_595

****

 

Española way

 

Une rue piétonne proche de Lincoln Road et d’Ocean Drive avec un charme bien particulier. En effet, les immeubles de cette rue ont une architecture coloniale espagnole et la rue est parsemée d’arbres, ce qui donne une atmosphère romantique au lieu. Mon premier appartement se trouvait à une rue d’Española Way, j’y allais donc fréquemment pour faire une petite promenade. Un lieu agréable à découvrir de jour comme de nuit.

Olivelo_014_595

*****

 

Le jardin botanique de South Beach 

 

La première fois que je suis rentrée au Miami Beach Botanical Garden, j’ai trouvé le jardin joli, mais quand même bien petit ! Et puis finalement, on s’y fait. Le jardin permet une courte balade entre des bassins de style japonais (10 minutes de balade)  et on peut s’installer sur des bancs ou dans l’herbe pour bouquiner (hors saison moustiques !). Différentes activités  sont organisées au cours de la semaine, notamment des séances de yoga, des ateliers peinture, la vente de produits du marché, des barbecues, etc… À découvrir pour une pause nature à 5 min à pieds de la foule de Lincoln Road.

Info pratique : Entrée libre tous les jours entre 9h et 17h.

IMG_9500

Le jardin botanique de South Beach mis en valeur durant l’événement Art Basel.

*****

 

 Le Mémorial de l’holocauste

 

Là, je préfère prévenir : on s’éloigne complètement de l’image habituelle de South Beach. De nombreux juifs vivent à Miami Beach et ce memorial (The Holocaust Memorial ), qui fut  construit en 1990, rend hommage à toutes les victimes de l’holocauste durant la seconde guerre mondiale.

L’architecture du mémorial est extraordinaire, et pourtant, le lieu reste encore trop méconnu des touristes. Le tour complet est une boucle qui débute et se termine par une sculpture représentant une famille, le tout accompagné par une phrase extraite du journal de Anne Franck. La visite inclue des explications  sur les camps de concentration qui sont inscrites sur les murs, photos à l’appui. C’est  brutal, soyons honnêtes, et je n’ai pas pu retenir mes larmes la première fois que j’y suis allée.

On accède ensuite à une place, via un tunnel avec une musique un peu lugubre (les américains et leur art de la mise en scène…). On atteint alors la place où se tient fièrement une main géante au centre avec un numéro inscrit très visiblement. Après vérification, il semblerait qu’il s’agisse d’un numéro fictif, n’appartenant à aucun prisonnier des camps. Les noms de tous les juifs décédés sont inscrits sur les murs alentours, et des sculptures très éloquentes  ont été ajoutées tout autour de la main. La mise en scène complète est assez déstabilisante et fait réfléchir.

Info pratique : Entrée libre tous les jours du lever au coucher de soleil. Pour plus d’information, voir ce lien.

memorial

Détails du Mémorial.

*****

 

 South Pointe

South Pointe reste un de mes coins préférés sur South Beach. Il s’agit de la pointe la plus au sud de l’île de Miami Beach, située en dessous de 5th st. C’est également un des quartiers les plus chers de la ville.

IMG_4319

Marina de South Beach

1_Miami_76_595

Vue sur Miami Downtown depuis la balade de South pointe.

1_Miami_77_595

Vue sur les immeubles luxueux de South Pointe depuis la balade en bord de baie.

IMG_1098

Vue sur les immeubles de South Pointe et sur la plage depuis la nouvelle jetée.

 

1_Miami_75_595

Ma passion pour les pélicans est toujours récompensée quand je les vois de si près !

*****

 

Venetian Causeway

 

Venetian Causeway est l’un des 3 ponts du sud reliant Miami Beach au continent (celui du milieu). C’est le seul pont sur lequel il est agréable de se promener, à pieds ou à vélo. Nous avions pour habitude de prendre nos vélos et de le traverser jusqu’au bout pour atteindre Miami Midtown. Un bon exercice ! Sur le chemin, de nombreux iguanes, des maisons de privilégiés situées sur des presqu’îles, et de jolis points de vue sur Miami Beach et sur Miami Downtown.

 

IMG_5557

IMG_5569

IMG_5561

IMG_5571

 

 *****

Une balade au cœur de South Beach

 

Après avoir visiter les endroits les plus touristiques, je vous propose de partir faire un tour au cœur de South Beach. En effet, faites comme moi et partez  flâner des heures durant dans les rues adjacentes pour vous laisser surprendre par les lieux. Les immeubles sont colorés et aucun bâtiment ne se ressemble !

1_Miami_54_595

1_Miami_56_595

1_Miami_65_595

1_Miami_59_595

Olivelo_070_595

 

 

1_Miami_55_595

 

*****

 

∼ Ma conclusion ∼

 

Après ce tour d’horizon des activités à faire sur Miami Beach, la vie y parait très certainement bien agréable.  Et pourtant, les Français qui s’expatrient à Miami Beach y restent pour une période de 3/4 ans en moyenne avant de retourner en France ou bien de déménager ailleurs. Leur départ est souvent lié au travail avec une nouvelle opportunité dans leur entreprise ou ils ont tout simplement l’impression d’avoir fait le tour des possibilités.

Pourquoi avi-je pris la décision de quitter cette île ? Voici quelques éléments de réponse qui pourraient peut-être également renseigner celles et ceux qui ont le projet d’emménager à Miami Beach.

1.La distance : Être sur une île a ses bons côtés mais vous coupe tout de même d’une partie du monde (surtout lorsqu’on ne conduit pas comme moi !).

2. Les prix : Vivre sur South Beach a un prix.  Mon loyer coûtait 1,700 $/mois pour un petit logement. Je faisais tout de même parti des étrangers payant le loyer le moins cher car je n’ai habité que dans des immeubles de type latin (anciens et/ou non rénovés). Mes connaissances vivent en général dans des immeubles ultramodernes et payent un loyer d’environ 2,000 $/mois pour un appartement avec une chambre, et plutôt 2,000-2,500 $ pour deux chambres (il me semble d’ailleurs que les prix continuent à augmenter). Je trouvais cela vraiment déraisonnable, donc la décision de partir fut prise assez facilement.

3. Le gaspillage : J’ai travaillé dans trois immeubles de South Beach qui ne recyclaient absolument rien… pour tenter de faire ma part, je devais ramener chez moi mes déchets…on croit rêver ! J’ai vu récemment des poubelles de recyclage proche de la plage, peut-être qu’un changement est en cours, mais cela ne semble pas être non plus une priorité. Un bémol toutefois pour la ville de Miami même qui est bien mieux équipée pour le recyclage et propose des alternatives. Je reparlerai prochainement de Miami Beach dans la rubrique écologie puisque l’île va devoir faire face aux conséquences du changement climatique et de la montée des eaux dans les prochaines années.

4. La population : Bien qu’ayant vécu dans un quartier assez tranquille comme je le mentionnais plus haut, j’évoluais tout de même constamment au milieu des touristes, ce qui n’était finalement pas une réelle immersion dans la culture américaine. De plus, on voit bien en se promenant sur les artères principales qu’on a affaire à la culture du « m’as-tu vu » : Les filles sont jolies mais souvent superficielles, les garçons sont bodybuildés (la culture du sport et du « bien être » y est à son comble). C’est une généralité bien évidemment, et j’ai toujours des copains qui vivent sur place et ne rentrent pas dans ce cadre, mais ça reste une réalité à South Beach. Ce spectacle permanent ne correspondait pas forcément à la vie quotidienne comme je la conçois sur le long terme.

usa maillot

Deux jeunes hommes croisés lors d’une balade vers la plage. Ils ont posé sans qu’on leur demande, évidemment ! (crédit photo : un copain anonyme)

∼ Pour conclure, je dirais que ça n’a pas été facile de quitter South Beach qui est un des rares endroits en Floride où on peut se déplacer facilement à pieds ou à vélo, et avoir l’impression de vivre ainsi un peu à l’européenne. J’aime y revenir aujourd’hui de temps à temps, notamment pour faire mes visites guidées (si vous avez raté l’info, c’est à lire ici). Finalement, passer du temps à South Beach sans y séjourner est devenu un bon compromis qui me permet de profiter des attraits de la ville sans les inconvénients ∼

Si vous vivez (ou avez vécu) à Miami Beach, quel regard portez-vous sur cette ville ?

Si vous êtes déjà venu en visite ici, quel souvenir en avez-vous ?

Si vous ne connaissez pas,  vous pouvez me contacter pour que je vous organise une visite guidée 😉

 

Olivelo_044_595

Bye Bye South Beach.

 

16 réactions au sujet de « La vie à Miami Beach »

  1. Coucou bertille ravie que tu nous présentes Miami Beach déjà ta participation au docu m’avait fait change de regard sur Miami que j’ai souvent critiqué ! Mais ce que tu avais dit et continues de decrire ici montre qu’il ya quelques coins quon manque souvent ou méconnu ! Et les classiques à revoir autrement ça faisait déjà partie de mon programme lorsque je passerai voir mon cousin sa femme et leurs deux petits garçons en Floride !
    Hate de découvrir ton nouveau quartier 😎😉

    1. Hello Gabrielle,
      Merci pour ton message 😉
      C’est vrai qu’on a généralement une image de Miami Beach un peu « clichée », alors tant mieux si ce billet peut aider à voir un peu au-delà… à très bientôt pour une présentation de ma nouvelle ville 😉

  2. Coucou Bertille,

    Les informations sur Miami Beach sont très
    intéressantes, je suis ravie de revoir tous ces
    endroits parcourus avec beaucoup de plaisir.
    Bravo pour l’aquarelle.
    Bisous😊

    1. Hello maman,
      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Eh oui, nous avions en effet fait un bon tour de Miami Beach ensemble, même si nous avons découvert de nouveaux endroits après ton passage 😉
      Bonne journée, bisous.

    1. Bonjour Fanny26 et merci pour ton petit message.
      Je suis ravie si ça peut t’aider à organiser ton séjour.
      N’hésite pas à me recontacter si tu as besoin d’une information en particulier.

  3. Ton article sur Miami Beach est fantastique ! Les photos sublimes. Tu expliques tellement bien qu’on est captivé. Tu peux largement prétendre à faire des comptes rendus rétribués dans la presse…..Tu as du talent. Félicitations ! Et bonne continuation.
    Bises

    1. Coucou Mireille,

      Waouh, merci pour tous ces gentils mots, c’est adorable !
      Peut-être qu’un jour j’aurais une opportunité de ce type là, mais pour l’instant j’aime la liberté de ton que j’ai à travers mon blog, et je ne suis pas prête à la monnayer 😉
      J’espère te recroiser sur le blog très bientôt.
      Bisous !

  4. recoucou
    et merci pour les info sur Miami Beach. je n’y suis jamais allee on va toujours a Orlando avec les enfants 🙂 mais ca fait longtemps que je veux y aller. est ce que tu penses que ca vaut la peine d’y aller avec les enfants ( 11 et 13 ans) ou c’est vraiment une ville pour les adultes un peu comme New Orleans? merci

    1. Bonjour Delphine,
      Merci pour ton message 🙂
      Tu peux tout à fait découvrir Miami Beach avec des enfants, bien sûr. Par contre, c’est vrai qu’il y a beaucoup de touristes adultes qui viennent pour se montrer et s’amuser (souvent en tenues légères, après je ne sais pas si ça peut te choquer ainsi que tes enfants).

      Voici les endroits que je ferais en priorité avec des enfants :

      – la balade à South Pointe, le coin est très tranquille et la plage beaucoup plus calme que celle située en face des rues principales (Lincoln Road et Ocean Drive).
      – Vous pouvez vous promener aussi sur Lincoln Road qui est une rue piétonne agréable sous les arbres, mais pour être bien tranquilles, j’irais plutôt le matin (sinon, pour voir l’ambiance de cette rue, le début de soirée est idéal 😉 ). Pareil pour Ocean Drive, plutôt à faire le matin jusqu’en début d’après-midi, après c’est vite bondé par les jeunes/adultes qui viennent faire la fête.
      – Espanola Way, à n’importe quel moment de la journée.

      South Beach est un endroit à visiter absolument si vous venez dans le coin, notamment pour son architecture et pour son ambiance particulière. Le soir, l’ambiance est plutôt prévue pour les adultes, mais en journée vos enfants devraient y trouver leur compte 😉

  5. Et pour les enfants, un détour par The Frieze s’impose, au bord de Lincoln Road (sur Michigan Avenue) : les meilleures glaces de la côte Est ! (pour la côte Ouest, ça se passe du côté de Naples, chez Adelheidi’s)

    C’est vrai qu’il fait bon vivre à Miami Beach… Et c’est encore renforcé par l’été permanent ! L’été doux et agréable de novembre à mai, puis l’été étouffant et insupportable de juin à octobre… Mais on y a vraiment l’impression d’être en vacances à l’année !

    M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *