La durée de vie des déchets

La durée de vie des déchets

Je me suis souvent poser des questions sur la durée de vie des déchets dans la nature. Si j’oublie un déchet quelque part, combien de temps faudra-t-il pour qu’il se dégrade complètement ? Après tout, la nature était là bien avant l’homme et reprendra, en principe, ses droits après notre disparition. Alors, est-ce que ça vaut vraiment la peine de prendre le temps de jeter proprement ses déchets ? Quelles sont les répercussions sur l’environnement ?

sacplastique

Source : taramediterranee.blog.lemonde.fr

Voici quelques informations sur l’environnement que j’ai trouvé particulièrement pertinentes (sources à la fin de ce billet):

  • En France : Un français jette en moyenne 1 kg de déchets par jour et le traitement des déchets représente 3 % des émissions de gaz à effet de serre du pays. Selon l’association Cniid (Centre national d’information indépendante sur les déchets), 90 % des déchets résiduels que nous jetons pourraient être recyclés (27%) ou traités biologiquement (63%).
  • Dans le monde : 20 milliards de tonnes de déchets sont déversées dans les océans dont 300 millions de tonnes de plastiques (chiffres en progression).
  • Le journal Ouest France a mis un test en ligne sur la durée de vie des déchets en mer. Au delà de savoir si nous avons les bonnes réponses (ce ne fut pas mon cas, par exemple), le test me semble lancer une réflexion sur la façon dont nous traitons notre environnement et les répercussions à court, moyen et long terme. Cliquez ici pour faire le test.

duree vie dechets

Test Ouest France.

Pour ceux qui auront la flemme de faire ce test, voici un schéma récapitulatif de la durée de vie estimée des déchets dans la nature publié par le site internet Consoglobe :

duree-de-vie-dechets

Source photo : Consoglobe.com.

 

∼ La Floride et l’environnement ∼

 

Je suis toujours très étonnée par la façon dont certains traitent la nature. Par exemple, la ville de Miami Beach accueille régulièrement des festivaliers sur sa plage (pourquoi pas sur le principe), mais ces derniers y laissent tous leurs déchets ensuite. Est-ce que c’est si compliqué de regarder derrière soi avant de quitter les lieux ? Il me semble qu’il s’agit de bons sens et d’éducation… à priori, ces personnes là manqueraient des deux.

Voici d’ailleurs une vidéo qui a été prise au lendemain du festival Floatopia sur la plage de South Beach (avril 2016). Ainsi que quelques photos.  En espérant que ça fasse réfléchir un peu.

 

miami beach mess

photo miami beach dechets

Prise de conscience ? : Le maire de Miami Beach a réagi vivement suite à ce désastre et a proposé l’annulation du festival. Nous ne savons pas encore la décision finale qui sera prise, et je viendrai mettre à jour ce billet quand ce sera le cas, mais si c’est pour traiter la nature de cette façon, je suis également en faveur de l’annulation pure et simple de ce type de festival. Et je me fiche complètement qu’on me prenne pour une rabat joie 😉

Ce problème n’a d’ailleurs pas uniquement lieu à Miami Beach puisqu’il existe un peu partout dans le monde. En général, ces touristes là ne se soucient pas des conséquences de leurs actes (bah oui, ça ne se passe pas chez eux !). À chaque fois que je vais me baigner vers chez moi, je récupère des déchets sur la plage ET dans l’océan. C’est fatiguant à la longue, et ce serait bien que chacun fasse sa part…

*****

 

∼ Les dangers pour la faune 

 

Concrètement, les déchets jetés dans les espaces naturels sont de véritables dangers pour la faune, et l’environnement en général. Ainsi :

  • les bouteilles deviennent des pièges pour les petits mammifères qui pénètrent à l’intérieur et se retrouvent prisonniers.
  • les morceaux de verre brisés peuvent blesser le gibier ou créer un effet loupe et provoquer un incendie.
  • les chewing-gums sont nocifs car les animaux les avalent.
  • Les sacs plastiques peuvent étouffer la faune marine, notamment les tortues qui les prennent pour des méduses.

 

turtle-1

 

la-plastification-des-oceans-n-en-finit-plus_article_landscape_pm_v8

Un bernard l’hermitte  prenant un bouchon de tube de dentifrice comme coquille… Source : Reddit.com

*****

 

∼ Un 7 ème continent 

 

La conséquence directe pour les océans est la formation de ce qui a été communément appelé le 7 ème continent, surnommé d’ailleurs « la grande poubelle du Pacifique ». En effet, il s’agit d’une immense traînée de déchets évoluant dans le nord de l’océan Pacifique, de la taille d’un tiers des Etats-Unis ou de six fois la France.  Le terme de « continent » est employé ici principalement pour sensibiliser la population. En réalité, les déchets plastiques sont espacés dans l’océan. Il n’en reste pas moins un danger réel pour toutes les espèces marines et pour les océans (on parle d’environ 300 000 fragments de plastiques au km2).

L’association Greenpeace estime qu’à l’échelle de la terre, environ 1 million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent chaque année de l’ingestion de sacs plastiques.

L’expédition 7ème continent va sur le terrain afin d’étudier cette zone encore trop peu explorée. Concrètement, leur bateau est guidé par des satellites pour se rendre là où la concentration de déchets est la plus forte afin d’en mesurer la densité, avec des prélèvements d’eau, de plancton et de fragments, puis de cartographier les zones polluées. Cet organisme sensibilise également directement le public en leur présentant leurs travaux de recherche.

J’ai été très touchée par cette bande annonce du documentaire Midway Message from the Gyre, réalisé par Chris Jordan, un artiste américain cherchant à sensibiliser les Américains face aux enjeux du consumérisme occidental.

Vous ne connaissez probablement par Midway, une île perdue au milieu du Pacifique (que j’ai moi-même découvert via ce documentaire), et pourtant,  sa population d’albatros se voit mourir à cause du plastique qui parcourt nos océans. On voit clairement leur estomac ouvert et ce qu’il contient sur une série de photos des Albratros décédés : Une quantité énorme de déchets plastiques… c’est écœurant. Révoltant. Alarmant.

 *****

 

Des avancées 

 

  • Depuis le 1er juillet 2016, la France a interdit la distribution des sacs plastiques dans les supermarchés. Jusque là, chaque année, 5 millions de sacs plastiques étaient utilisés en France.  Si vous reprenez le schéma ajouté plus haut, il faut en moyenne 450 ans  à un sac en plastique pour se dégrader dans la nature… il était donc temps qu’une telle mesure voit le jour !
  • De plus, à compter du 1er janvier 2017,  et en dehors des caisses, les commerçants auront l’obligation d’utiliser des sacs en papier ou en plastique bio-sourcé et compostable pour la pesée des fruits et légumes, fromages à la coupe, viande ou encore poisson.
  • De telles mesures ne me semblent pas encore exister aux États-Unis, en tous cas pas en Floride, mais si jamais vous en connaissez dans d’autres États, n’hésitez pas à partager l’information dans les commentaires et je mettrai à jour l’article, merci. Nous refusons pour notre part un maximum l’utilisation des sacs en plastique en apportant nos propres sacs pour faire nos courses, mais c’est loin d’être une généralité dans le pays de la surconsommation… Peut-être une initiative locale à développer ? Je me renseignerai à ce sujet. Pour les expatriés aux États-Unis, vous trouverez ici une liste de sacs réutilisables ou pots, notamment pour fruits/légumes, que vous pouvez acheter en ligne.

 

∼ Quelques sites internet pour s’informer 

 

https://www.zerowastefrance.org/fr

http://www.consoglobe.com/duree-vie-dechets-nature-1386-cg

https://www.notre-planete.info/ecologie/eco-citoyen/eco_dechets.php

https://lesbrindherbes.org/2013/07/15/a-savoir-la-duree-de-vie-des-dechets-dans-la-nature/

 

 

En résumé

 

Personne n’est parfait mais, svp, lorsque vous voyez un déchet dans la nature (qu’il soit à vous ou pas), récupérez-le pour le jeter proprement !  Recyclez le plus possible et évitez au maximum l’utilisation des sacs en plastiques.

Nous devons sauver notre planète, il y a urgence :

 

effets-pollution-animaux-6

pingouin_mort

otarie-galapagos

Pingouin décédé-environnement.  Source :  PHOTOSHOT/MAXPPP

Phoque et cigogne pris au piège de sacs plastiques-environnement. Source : Ecodescartes.blogpost.com

4 réactions au sujet de « La durée de vie des déchets »

  1. Merci pour cet article complet et très intéressant ! Je faisais déjà attention mais je vais le faire encore plus 😳💪 je n’avais pas conscience de certaine durees et les photos d’animaux sont vraiment saisissantes 😕

    1. Bonjour Cécile,

      Je sais que les photos des animaux dans cet état peuvent choquer, mais je prends le risque afin de toucher le plus grand nombre de personnes. Je t’avoue que c’est difficile aussi pour moi de les voir, de les choisir et de les publier… mais on n’a plus le choix, il faut montrer ce qu’il se passe.

      Merci pour ton passage et n’hésite pas à partager l’article 😉

  2. Merci pour cet article bien structuré et tellement important ! Depuis que j’ai fais le challenge zéro déchet je me rends bien compte de la quantité que nous produisons ! Outre la quantité, le fait de jeter par terre ou dans la nature (sol, mer) devrait être amendable !!
    Pauvres oiseaux … Pauvre mer ! Heureusement il y a ton blog, celui de Bea Johnson et tout ceux qui aiment la nature pour aider à aller mieux !!

    1. Coucou Bérénice,

      Merci pour ton commentaire !
      On est encore loin chez nous des exploits de Bea Johnson, mais j’espère que petit à petit, on s’en rapprochera (on s’est enfin mis au compost, ça réduit un paquet de déchets déjà !)
      Tu oublies de te mentionner : ton blog aussi est une source d’inspiration pour les amoureux de la nature 🙂

      À bientôt, bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *