Mexico 2 – Entre défilé, ville, et site archéologique

Mexico 2 – Entre défilé, ville, et site archéologique

Mexico est une ville pleine de surprises, et j’ai eu l’opportunité de vérifier cela lors d’un weekend très animé : J’ai d’abord fait un tour dans le quartier moderne, puis j’ai participé à un défilé bien connu et, enfin, j’ai foulé les pas d’un site archéologique impressionnant en dehors de la ville.

paseo independencia

Paseo de la Reforma avec ses immeubles modernes (ici la Bourse de la ville). Gros contraste avec le quartier de San Angel dont je vous parlais ici.

 

Gay Pride

 

Avant de m’évader une journée hors de Mexico, mes amis m’ont emmené faire un tour à la Gay Pride qui avait lieu le week-end de ma venue. Je n’avais pas participé à une Marche des fiertés depuis quelques année je dois dire, et encore moins à Mexico évidemment.

gay pride mexico

Je me souviendrai d’une foule impressionnante ce jour là : Il y a eu d’abord des défilés de différentes institutions (écoles, banques, etc…) et, plus tard, des défilés de chars plus exubérants ! Des cadeaux étaient distribué tout au long de la journée (ballons, bonbons, etc…) Le défilé a eu lieu sur le Paseo de la Reforma, une grande avenue de la capitale, située dans le quartier Distrito Federal.

Le début du défilé avait lieu devant le monument de l’indépendance, plus connu sous le nom de El Angel.  La statue, construite en 1910 pour commémorer les 100 ans de l’indépendance du Mexique (1810 si vous suivez bien 🙂 ), pèse 7 tonnes et elle est composée de feuilles d’or. Il est à noter que la statue de la victoire ailée est une copie quasi-conforme de la statue du Génie de la Liberté située sur la Colonne de Juillet, place de la Bastille à Paris. Depuis 1925, sa base renferme les héros de l’indépendance.

– Avec les copains (et des centaines d’inconnus !) –

– Monument à la Révolution –

 

En quittant la Gay Pride, nous sommes allés voir le Monument à la Révolution, situé tout proche  sur la place de la République. Ce monument, construit en 1938, est considéré comme le plus haut Arc de triomphe du monde avec une hauteur de 67 mètres.

Quelques autres informations :

  • C’est un architecte Français, Émile Bénard, qui fut choisi pour réaliser sa structure.
  • Ce monument sert de mausolée pour les héros de la révolution mexicaine (dont je vous reparlerai dans un article à venir suite à une visite très instructive dans un château).
  • Petite anecdote : La chanteuse Britney Spears y a fait un concert en 2011.

Voici une photo récupérée sur Internet pour vous montrer la beauté du monument  « en temps normal » (les conditions météo n’étant pas optimales lors mon passage, comme vous pourrez  le voir sur les prochaines photos).

Crédit photo : Wikipedia.

J’avais lu qu’on pouvait avoir une très belle vue sur la ville depuis son belvédère. Nous sommes donc partis voir cela de plus près. Effectivement, la vue sur ce quartier de la ville est très plaisante (malgré le temps menaçant, comme vous pouvez le constater 😉 ). Si vous avez le temps, il y a la possibilité de visiter le musée du monument qui revient sur les différentes étapes de la révolution. Pour information, entrées payantes pour le belvédère et le musée. Plus d’informations ici.

vue ville

vue Mexico depuis monument historique

 

– Site de Teotihuacan –

 

Le lendemain, nous avons pris la voiture pour filer à 1h de Mexico en direction d’un site archéologique fameux : Teotihuacan. On traverse de nombreux bidonvilles pour atteindre ce lieu, ce qui permet de se rendre compte de la réalité autour de la capitale. Mexico est, selon moi, un lieu de contrastes encore plus forts qu’aux États-Unis.

Avant de visiter ce site, nous avons déjeuné dans un endroit improbable, une grotte ! Le restaurant, La Gruta (grotte en espagnol), est situé à quelques pas d’une des entrées du site archéologique, et a su conserver un charme tout particulier malgré la présence des touristes.

grotte

L’endroit a beaucoup de cachet, étant localisé dans une cavité d’origine volcanique, et est très bien mis en valeur. Il y a parfois des spectacles typiques lors des repas (nous avons vu le début d’un de ces spectacles au moment où nous quittions les lieux). Pour un endroit touristique, la cuisine y est de bonne qualité : J’y ai goûté une soupe de haricots particulièrement savoureuse, et mes amis ont été également satisfaits de leur repas.

 

Après avoir pris quelques forces, j’étais prête à partir à la découverte du site de Teotihuacan. Des sentiments très contrastés en entrant sur les lieux. En effet, je foulais tout de même les pas de ce qui fut, à une époque bien lointaine, la plus grande ville de toute l’Amérique précolombienne (+ 200 000 personnes), et ça fait quelque chose !

 

Quelques informations :

  • Le site a été inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987, et on y retrouve certaines des plus grandes pyramides meso-américaines (Temple de Quetzalcóatl, Pyramide du Soleil et Pyramide de la Lune).
  • Le nom de Teotihuacan désigne la cité, mais aussi une civilisation dont l’influence, à son apogée, s’étendait à la plus grande partie de la Mésoamérique.
  • La superficie totale de Teotihuacan est de 25 km2, ce qui est immense comme vous pouvez l’imaginer ! Il existe un modèle réduit du site de Teotihuacan au Musée national d’anthropologie de la ville de Mexico.
  • Avec 12 millions de visiteurs par an, c’est l’un des sites archéologiques les plus visités du Mexique. Ce que je confirme… nous y sommes allés un dimanche sans savoir que ce jour est à éviter absolument pour toute visite au Mexique, car les Mexicains peuvent visiter gratuitement de nombreux endroits ce jour-là (ce qui est une bonne chose pour eux !).  Il restera donc un petit goût amer lors de cette journée car nous avons dû faire la queue un certain temps pour visiter une des pyramides les plus célèbres du site, la Pyramide du Soleil, qui est la plus haute (65 mètres – 246 marches), ET la queue pour la redescendre (c’est fou quand même !)

 

pyramide soleil

 

  • La pyramide du Soleil aurait été construite en une seule fois, ce qui parait tout à fait remarquable, vous ne trouvez pas ? Quand je vois qu’ils mettent des années pour construire quelque chose aux États-Unis, ça laisse rêveur !
  • Elle aurait été achevée en 150 après JC  et est considérée comme la 3e plus grande du monde.
  • Son nom provient du fait qu’elle est astronomiquement alignée, de manière à faire exactement face au soleil le jour du solstice d’été.

 

pyramide

– Au sommet de la pyramide du Soleil. Au loin, aperçu sur la pyramide de la Lune & les montagnes-

 

Vous verrez des vendeurs ambulants un peu partout sur le site, ici sur l’Allée des morts, longue de 4 km (eh oui, quand même !). Ce sont les Aztèques qui lui auraient donné ce nom là car ils croyaient que les monuments qui la longeaient étaient des tombeaux (depuis, les chercheurs ont établi qu’il s’agissait plutôt de plateformes pour les cérémonies).

 

vendeurs

Plusieurs fresques sont encore visibles sur le site. Celle-ci, par exemple, représente un jaguar, un animal très répandu dans les forêts de l’époque et un des plus grands prédateurs dans les Amériques.

Le moment que j’ai préféré a été de me retrouver au sommet de la deuxième pyramide, la Pyramide de la Lune, un peu moins haute (46 mètres) mais tout aussi impressionnante, et comme elle est située plus loin, on y retrouve beaucoup moins de touristes (ça change tout !). Il faut traverser l’allée des morts pour y accéder.

J’ai apprécié la vue d’ensemble sur la cité, ce qui permet de mieux se rendre compte des lieux et du quotidien d’une telle cité à l’époque. Il est à noter qu’on ne peut plus atteindre le sommet de la pyramide à cause de la fragilité des marches… seul le premier étage est ouvert au public. Je préviens également que les marches sont raides ici, certains les montent à 4 pattes ou les descendent sur les fesses (oui, oui  😉 )

teotihuacan

Par manque de temps, et pris par l’arrivée soudaine d’une forte averse, nous n’avons pas pu visiter le temple de Quetzalcóatl (ou Temple du Serpent à Plumes) que je réserve pour une prochaine fois (hors week-end, vous aurez compris 😉 )  Ce temple se situe à l’intérieur de la Citadelle, une sorte de forteresse, à l’autre bout de la Pyramide de la Lune.

Crédit photo : Panoramio.

 

En 2003, des archéologues ont découvert un tunnel vieux de 1 800 ans et de 100 mètres de long sous ce temple. Il conduit à une série de galeries et chambres qui sont taillées à même la roche. Ce tunnel a été exploré en 2010 à l’aide d’un robot muni de deux caméras. Depuis cette date, il continue d’être fouillé afin d’accéder aux chambres qui ont été détectées.

J’ai trouvé ce reportage vidéo sur Teotihuacan (les 5 dernières minutes du journal). Ça donne une bonne idée des lieux, et vous pourrez voir ainsi le témoignage de Ruben Castro qui participe aux recherches sur ce site depuis une trentaine d’années, et qui a notamment découvert le tunnel sous le temple de Quetzalcóatl.

 

Énigmes ?

 

  • Les historiens ne savent pas réellement qui a construit la cité. En effet, plusieurs peuples de la région se sont rassemblés pour la fonder, ce qui en fera l’une des premières villes multiethniques du monde.
  • La civilisation de Teotihuacan prendra fin vers 650 après JC, mais personne ne sait exactement pour quelles raisons la cité fut abandonnée. Cependant, de nombreuses hypothèses existent :  changement climatique et sécheresse, famines, révoltes, incendies et remise en cause de l’efficacité des sacrifices humains…

 

– Menaces –

 

Le futur du site archéologique de Teotihuacan est remis en question ces dernières années par la pression du développement. En effet, en  2004, le gouverneur de l’ État de Mexico, Arturo Montiel, a donné l’autorisation à Wal-Mart de construire un grand magasin dans la troisième zone archéologique du site… Même si le projet n’a pas abouti, cela ne présage rien de bon pour l’avenir (Wal-mart, sérieux ??)

 

– Pour conclure sur Teotihuacan, j’ai trouvé cette visite très intéressante et je la recommande à quiconque souhaite en apprendre plus sur l’histoire des civilisations précolombiennes.  Il y aurait évidemment encore beaucoup à dire sur l’histoire des lieux, les traditions et les fouilles archéologiques en cours, mais je souhaitais ici vous donner un premier aperçu plutôt qu’un long cours technique 😉 De nombreux sites internet reviennent plus en détails sur tous ces points, comme celui-ci ou encore ce dernier

 

Voila pour un nouvel aperçu de Mexico et de ses environs. Alors, est-ce que cette visite vous a plu ?

Dans mon prochain article, je vous emmènerai découvrir une université locale riche en histoire.

À très vite !

 

 

6 réactions au sujet de « Mexico 2 – Entre défilé, ville, et site archéologique »

  1. Coucou Bertille,
    J’ai trouvé très intéressant les détails sur le site de Teotihuacan, ces détails historique sur le Mexique sont
    toujours enrichissants. J’attends la suite.
    Bisous !

    1. Coucou,
      Bien contente que mon récit te plaise, ça prend du temps de compiler toutes ces informations, alors j’apprécie les petits mots comme celui-ci 😉
      La suite arrivera… un jour, c’est certain !!
      Bisous

  2. Coucou Bertille,

    Ton article est passionnant et tes photos superbes, comme d’habitude…
    Tu as un don certain pour l’écriture, tes articles sont très bien construits et très bien étayés…merci de nous faire voyager par le biais de ton blog,on en prend plein les yeux!!!…j ai bien aimé le quartier moderne, fabuleux, mais bien sûr aussi Teotihuacan et ses pyramides…(en Égypte aussi, les pyramides n’ont pas été construites « au hasard », l orientation ainsi que la situation étaient calculées… On attend la suite avec impatience et encore bravo pour tes articles si bien construits.

    Gros bisous,

    Marie

    1. Coucou Marie,
      Merci, ça me fait bien plaisir !
      Intéressant ce que tu dis sur les pyramides d’Égypte, et en même temps, ça ne m’étonne pas vraiment… ce furent des civilisations tellement évoluées, c’est fou quand on y pense.
      À très vite pour la suite alors 😉
      Bisous

  3. Superbe et en un weekend tu auras vu des facettes différentes de Mexico. J’espère un jour pouvoir gravir les marches des Pyramides du Soleil et de la Lune. C’est intrigant de se dire que cette civilisation a disparu d’un coup. Cette civilisation était tellement riche que ce soit pour leurs architectures, leurs fresques ou leurs céramiques. Merci de nous faire partager tes découvertes. À bientôt pour lire la suite de ton voyage 🙂

    1. Oui, c’est vrai qu’il y a beaucoup à voir à Mexico et tout autour, je n’ai pas arrêté (et je ne sais pas encore combien d’articles je vais publier au final !)

      Je trouve aussi que c’est fascinant de ne pas connaitre les origines exactes de cette ville, ni la raison de la disparation de ses habitants… avec tous les historiens qui ont travaillé sur le sujet ces dernières décennies en plus, mais bon, on en apprendra peut-être plus avec les fouilles archéologiques en cours. Si jamais un jour, j’ai plus d’informations sur ce site, je viendrai les ajouter dans l’article.

      À très vite pour la suite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *