[Livres] Et vous, ça va ?

[Livres] Et vous, ça va ?

Nous traversons tous des périodes plus ou moins difficiles dans la vie (dépression, séparation, changement de travail, perte d’un proche, et parfois même, plusieurs de ces situations en même temps), mais nous ne savons pas toujours comment faire pour aller mieux.  Tous ces événements nous fragilisent, c’est évident, et peuvent aller jusqu’à nous faire perdre tous nos repères.  Les livres de développement personnel et de psychologie positive sont à la mode, mais sont-ils vraiment utile ? Je dirais que certains le sont plus que d’autres. Quand j’étais au plus mal, j’ai lu différents livres sur cette approche, et ça m’a fait un bien fou. Alors, je me suis dit qu’en partageant ici certains des livres qui m’ont aidée (et m’aident toujours), ça pourrait peut-être être utile à d’autres qui passent par une période difficile (vous me direz  peut-être !)

 

developpement personnel

Avancer sur son propre chemin. Crédit photo : J’arrêtederaler.com

 ♦

 

1/ Deux livres sur le développement personnel

 

3 Kifs par jour, Florence Servan Schreiber

 

livre

 

Florence Servant Schreiber est journaliste, auteur et conférencière et se spécialise depuis quelques années dans la transmission de la psychologie positive au grand public. Je n’avais jamais lu ses livres, mais je connaissais David Servant Schreiber, son cousin, qui était notamment médecin et avait partagé son  expérience du cancer dans son livre On peut se dire au revoir plusieurs fois. Malgré la maladie (qui finira par l’emporter en 2011), il a réussi à redonner espoir à de nombreux malades. J’avais été très émue de lire son témoignage. Sans pour autant être concerner par la maladie, j’avais ressenti son désir d’aider les autres. C’est pour cette raison que j’avais également hâte de découvrir le livre de Florence Servant Schreiber, et de voir si elle avait cette même fibre.

3 Kiffs par jour, publié en 2011,  est donc un guide pour découvrir comment être épanoui et apprendre à voir les choses autrement. L’idée principale du livre est de repérer trois instants de joie par jour pour cultiver son bonheur. Quelqu’un de très proche me l’a offert lors de mon passage à vide, et j’ai adoré !

On y trouve, notamment, des exercices à faire chez soi et des astuces à utiliser selon l’humeur du moment. J’en ai trouvé une, par exemple, que j’aime beaucoup : Noter sur un bout de papier tout événement positif quand il a lieu, et l’ajouter à une boite que j’ouvrirai en fin d’année pour me remémorer certains bons moments durant cette année particulièrement éprouvante.

Voici les éléments sur lesquels vous pourrez travailler et avancer en lisant ce livre :

 

Apprendre à voir les choses autrement.

Développer un optimisme réaliste.

Poursuivre un objectif qui amplifie le bonheur.

Aimer son maintenant.

 Développer ses capacités plutôt que corriger ses défauts

Trouver sa vocation.

Être imparfait.

.Apprendre à se connaître pour utiliser ses compétences

Exprimer sa gratitude.

Savourer sa vie (on n’en a qu’une, après tout).

 

Quelques extraits :

  • « La possibilité de choisir et d’agir nous est vitale. Il  faut nous en emparer dès qu’elle se présente. SI on a la chance de savoir ce que l’on aime faire, faisons-le ».
  • « Un perfectionniste se juge si sévèrement qu’il en éprouve aussi des peurs invalidantes qui le retardent ou l’empêchent d’agir dans des domaines importants de sa vie […]Et plus quelque chose compte pour lui, plus c’est difficile ».
  • « Si on fait les choses pour répondre honnêtement à ses besoins, on n’attend pas de réaction particulière des autres ».
  • « Changer des habitudes est possible. Un rituel crée de nouvelles habitudes saines. S’engager donne le pouvoir de réussir. Il s’agit d’une action portée par ses valeurs (on y croit) effectuées à un moment précis (identique à chaque fois). Le tout est de trouver la bonne dose et le bon moment, pour soi ».
  • « Être heureux et se comporter comme quelqu’un d’heureux est un vrai défi. Ça demande de la résolution. Cela suppose de faire preuve d’humilité, d’innocence, d’émerveillement et d’enthousiasme » –

 

Ce livre se lit très facilement, à tout moment de la journée, et est un cadeau parfait à offrir à un proche qui traverse une mauvaise passe. Promis.

♦  ♦ 

 

♦ Les 4 accords toltèques, Miguel Ruiz

 

 

Le livre Les 4 accords Toltèques, écrit par l’auteur mexicain  Don Miguel Ruiz, est une référence en matière de développement personnel. Don Miguel révèle dans ce livre 4 clés simples pour transformer sa vie et ses relations, tirées de la sagesse toltèque.

Ces 4 clés sont les suivantes :

 1 – Que ta parole soit impeccable

2 – Ne réagis à rien de façon personnelle 

3 – Ne fais aucune supposition 

4 – Fais toujours de ton mieux.

 

Voici quelques extraits qui m’ont personnellement touchés et que je partage avec vous :

  • « Chaque être humain est un magicien. Par notre parole, nous pouvons soit jeter un sort à quelqu’un, soit l’en libérer [..]. Au cours de notre domestication, nos parents, nos frères et sœurs ont émis des opinions sur nous, sans même y réfléchir […] Si elle réussit à capter notre attention, une parole peut pénétrer notre esprit et changer toute une croyance, en mieux ou en pire ». La personne subit alors l’influence d’un sort.
  • « On n’a pas à justifier l’amour. L’amour est présent ou il ne l’est pas. L’amour véritable consiste à accepter les autres tels qu’ils sont sans essayer de les changer. Si nous essayons de les changer, cela veut dire qu’on ne les aime pas vraiment. C’est pourquoi, de toute évidence, si vous décidez de vivre avec quelqu’un, si vous voulez conclure cet accord, il est préférable de le faire avec celui ou celle qui est exactement tel que vous le souhaitez. Trouvez quelqu’un que vous n’ayez pas à changer […] »
  • « Vous saurez que vous avez pardonné à quelqu’un lorsque vous serez capable de le voir sans réagir émotionnellement. Même en entendant le nom de cette personne, vous n’aurez plus de réaction. Lorsque que quelqu’un peut toucher l’endroit où se trouvait une plaie et que cela ne vous fait plus mal, vous savez que vous avez vraiment pardonné ».

 

C’est le livre que je recommande de lire si vous ne deviez en choisir qu’un. Je relis régulièrement certains passages des 4 Accords Toltèques dans mes moments de doute, ça m’aide, et ça m’apaise. Il pourrait probablement changer votre vision de la vie.

À noter :

J’ai eu du mal à débuter le livre, je vous recommande donc de sauter l’introduction si vous avez également des difficultés à lire ce passage, très théorique, en allant directement au premier chapitre.

 

 

♦  ♦ 

 

2/ Deux livres romancés

 

Mange, Prie, Aime,  Elizabeth Gilbert.

 

Livres

Crédit photo: Glamconscious

 

Synospsis : Elizabeth, l’héroïne de ce livre, se trouve au début de l’histoire dans un dilemme : rester avec un compagnon qu’elle pense toujours aimer, mais avec qui elle ne se sent pas heureuse, ou tout quitter pour se retrouver. Puis,  elle finit par s’en rendre malade, ce qui la pousse à partir. Elle prend alors une année sabbatique qui l’emmènera tour à tour en Italie (Mange), en Inde (Prie) et en Indonésie (Aime).  4 mois dans chacun de ces pays lui changeront sa vision de la vie.

Je relis actuellement Mange, Prie, Aime. La première fois que je l’avais lu, j’avais trouvé l’histoire inspirante, sans me sentir pour autant concerner. Cependant,  je réalise à présent à quel point cette histoire m’est familière.

Le livre a été adapté au cinéma en 2010, avec Julia Roberts dans le rôle principal, et a eu un succès mitigé par rapport à celui du livre qui est devenu, quant à lui, un Best seller dans le monde entier. De mon côté,  j’avais vu le film il y a longtemps, et il ne m’a pas particulièrement marqué à l’époque, mais je le reverrai avec plaisir à présent avec, certainement, un œil différent.

Voici quelques extraits du livre :

  • « La Bhagavad-Gita – ce texte yogique de l’Inde ancienne – dit qu’il vaut mieux vivre imparfaitement sa propre destinée que vivre en imitant la vie de quelqu’un d’autre à la perfection. J’ai donc entrepris de vivre ma propre vie. Aussi imparfaite et maladroite qu’elle puisse paraître, elle ressemble à qui je suis aujourd’hui, entièrement ».
  • « Fonder une famille avec son conjoint est, dans la société américaine – ou dans quelque société que ce soit-, l’un des principaux moyens de donner un sens, une continuité à sa vie […] Mais qu’en est-il si, par choix ou par la force des choses, on ne participe finalement pas à ce cycle rassurant de perpétuation . Qu’en est-il si on dévie ? Où s’assied-on, lors des réunions familiales ? […]Il faut se fixer un autre but, trouver une autre aune à laquelle juger si oui ou non on a accompli sa destinée humaine. J’adore les enfants, mais que se passera-t-il si je n’en ai pas ? Quel genre de personne cela fera-t-il de moi ? »
  • « Comme la plupart des humanoïdes je souffre de posséder ce que les bouddhistes appellent « l’esprit du singe » – des pensées qui se balancent d’une branche à l’autre, et ne s’interrompent que pour se gratter, cracher et éructer […] L’autre problème de ces va-et-vient à répétition dans les méandres de ses pensées est que l’on n’est jamais vraiment à l’endroit où l’on est. On passe son temps à excaver le passé, ou à scruter l’avenir, mais on se repose rarement dans le moment présent ».

À noter :

  1. Il y a souvent des références au « divin », ce qui pourrait perturber les personnes athées, mais je n’ai pas trouvé cela gênant pendant ma lecture.
  2. Je pense qu’on peut tomber facilement à côté du sens du livre si on ne voit que l’aspect « voyages et plaisirs ». J’ai lu d’autres avis sur ce livre avant d’écrire mon article, et j’en conclus qu’on ne peut (malheureusement) réellement comprendre cette histoire que si on est passé par le même état de souffrance (qu’en pensez-vous si vous l’avez lu ?).

 

 

♦ Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une,

Raphaëlle Giordano

 

LIvres

Source photo : Glamconscious.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une est un roman sur l’art de transformer sa vie pour trouver le chemin du bien-être et du bonheur.

Synopsis : « Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. A travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves… »

Ainsi, on suit le parcours initiatique de cette jeune femme vers une vie différente de celle qu’elle a connu jusqu’à présent. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est qu’on peut tous s’identifier à elle, et réaliser ainsi que changer sa vie pour être plus épanoui est possible.

Voici quelques extraits du livre :

  • « Je rêve que chacun puisse prendre la mesure de ses talents et la responsabilité de son bonheur. Car il n’est rien de plus important que de vivre une vie à la hauteur de ses rêves d ’enfant… »
  • « Un jour, j’irai vivre en Théorie, parce qu’en Théorie tout se passe bien… »
  • « Dites-moi, vous qui êtes sage, qu’est-ce qu’il y a dans votre esprit ?- Dans mon esprit, il y a deux chiens, un noir et un blanc. Le noir est le chien de la haine, de la colère et du pessimisme. Le blanc est celui de l’amour, de la générosité et de l’optimisme. Ils se battent tout le temps. Le disciple est un peu surpris. – Deux chiens ? Qui se battent ?- Oui, pratiquement tout le temps. – Et lequel gagne ?- Celui que je nourris le plus ».
  • « Derrière un reproche, il se cache peut être une peur et derrière l’agressivité, de la tristesse ou une blessure encore vive ».
  • « Tout est changement, non pour ne plus être, mais pour devenir ce qui n’est pas encore ».
  • « Le vieil adage a du bon. Semez du reproche, et vous récolterez rancœur et désenchantement. Semez de l’amour et de la reconnaissance, et vous récolterez tendresse et gratitude ».

Le livre est très plaisant à lire, et certains passages poussent à la réflexion (on y trouve quelques exercices à faire pour avancer dans son cheminement) . J’en  garde un bon souvenir.

♦♦♦

 

En plus de ces livres, je lis quotidiennement des pensées positives que je note sur différents carnets pour les relire quand j’en ressens le besoin. En voici une courte sélection :

« Tout est possible, surtout si tu y crois »

« Parfois, il vaut mieux tourner la page que d’être le seul à vouloir arranger les choses »

« Ne regardez jamais en arrière, si Cendrillon avait récupéré sa chaussure, elle ne serait jamais devenue princesse » 🙂

« Quand vous faites une confiance totale à quelqu’un, sans aucun doute, à la fin, vous obtiendrez deux résultats : Soit une personne à vie, soit une leçon à vie » (je confirme…)

 

 

♦♦♦

 

– Bilan –

 

  • Bon, ces livres ne régleront pas vos problèmes, soyons honnêtes, mais je pense qu’ils aident a prendre le recul dont on a besoin quand on se retrouve dans une situation particulièrement inconfortable.

 

Crédit photo : Fotolia.

 

  • J’ai essayé de lire Le pouvoir du moment présent de Eckart Tolle, mais je bloque et je n’arrive pas à avancer ce livre qui est pourtant une référence en matière de développement personnel. Je crois que c’est trop spirituel pour moi. Pourtant, ce livre  a aidé plusieurs de mes proches et il doit donc être pertinent… Si j’arrive à m’y mettre un jour, je reviendrai ici partager mon avis (si vous l’avez lu, n’hésitez pas à m’en dire plus 😉 )
  • De nombreux sites internet traitent de la psychologie positive, et de comment arriver à être heureux dans sa vie. Je ferai un article à part pour partager mes sites préférés sur le sujet.
  • En plus des lectures, je vous conseille de pratiquer une activité sportive car ça fait autant de bien au corps qu’à l’esprit. Je vous parlais récemment de ma pratique du yoga, qui est mon support quotidien. Vous pouvez (re) lire cet article ici.
  • Et si jamais vous avez l’impression que rien ne va, n’hésitez surtout pas à entamer une thérapie pour vous aider à surmonter cette période difficile.
  • Pour conclure, je dirais que nous sommes tous capables de sortir du fond du trou pour remonter à la surface. D’ailleurs, un joli terme à été inventé à cet effet : La résilience. Alors, il faut y croire, se donner les moyens, s’accrocher quand on se sent rechuter, accepter les moments de faiblesse, et continuer sa route tant bien que mal. On ne peut pas oublier le passé car c’est ce qui nous construit, et fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Par contre, on peut décider de ne pas s’apitoyer, et de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Si vous traversez une mauvaise période, je vous souhaite de trouver la force en vous pour avancer.

 

Vous en êtes capables 🙂

 

Crédit photo : Pinterest.

 

Vous connaissiez l’un ou plusieurs de ces livres ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

D’autres livres à recommander ? N’hésitez pas à partager vos avis dans les commentaires pour qu’on s’entraide, merci !

12 réactions au sujet de « [Livres] Et vous, ça va ? »

  1. « Ta vie commence… » : j’ai adoré ce livre pour lequel j’ai corné plusieurs passages ! Toi qui crée ton entreprise, je trouve que son histoire romancée est très réaliste et tellement encourageante pour faire de même !

    Je dévore les livres de développement personnel, tu le sais, et parmi ceux qui font parti de mes (re) lectures il y a aussi « les 5 blessures qui empêchent d’être soi même » de lise Bourbeau, qui a été assez révélateur des masques successifs que je pouvais porter et leur cause.

    Dans le même style que « ta vie commence.. » le dernier de Laurent Gounelle « Tu trouveras le trésor qui dort en toi » est pour moi un descriptif juste de ce que je pense de la communication et de la religion !

    Il y en a tellement d’autres 🙂 Les autres Laurent Gounelle , celui qui résume la communication non violente de Marshall Rosenberg font parti de mes top 10.

    Pour Eckart tollé, je te comprends, j’ai mis plusieurs mois pour le lire, et j’ai ensuite découvert les accords toltèques : beaucoup plus facile à lire !

    Merci pour tes partages et ce format , je m’en inspirerai pour les rubriques que je souhaitais faire mais qui me pesait rien que d’y penser ! Tu viens de me donner une nouvelle perspective : merci Bertille 😍

    1. Coucou Béré,

      Oui, c’est clair que j’avais trouvé la partie création d’entreprise très intéressante, mais le hic, c’est que j’ai du laisser le livre en France car je n’avais pas assez de place dans mes valises. J’aurais bien aimé le relire depuis, mais il va falloir que j’attende mon prochain passage pour le récupérer 😉

      Merci pour les idées de lecture ! J’aime aussi beaucoup Laurent Gounelle. J’ai 3 de ces livres à la maison, mais pas celui dont tu parles ici. C’est clair qu’il y a beaucoup de livres sur le sujet, et qu’il faut faire du tri dedans pour trouver les bons guides.

      Je bloque un peu sur la CNV de Rosenberg, car j’avais tenté de mettre certains principes en pratique à l’époque, et que ça n’avait pas marché (hum)… peut-être faudrait-il que je retente maintenant que j’ai aussi évolué dans mon cheminement ? J’ai son livre « Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs », que je trouve très bien fait et pertinent. Par contre, c’est différent quand il s’agit de mettre tout cela en pratique… allez, je vais me motiver à relire certains passages !

      Chouette si cet article t’a inspiré, merci à toi d’être passer par là 🙂

  2. Je ne savais pas que tu avais eu un passage à vide, j’espère que tu vas mieux. Merci pour ces conseils de lecture, qui ont l’air très intéressants (« 4 Accords Toltèques » me tente bien). J’avais lu il y a des années « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle qui est un court roman et j’avais beaucoup apprécié. Tu as l’air de bien aimer Gounelle et si tu ne l’as pas lu, je te le recommande. Belle journée à toi !

    1. Bonjour Sandra,

      Oui, je traverse une année éprouvante (et ce n’est pas fini), mais les lectures de ce type m’ont beaucoup aidée (et continuent d’ailleurs !).
      J’ai effectivement ce livre de Laurent Gounelle quelque part dans ma bibliothèque et je devrais peut-être le relire car, encore une fois, à l’époque je ne me sentais pas forcément concernée, mais maintenant ça pourrait m’être utile. Merci pour le rappel 🙂

      À bientôt j’espère !

  3. Intéressant ton article.
    J’avais lu Mange, Prie, Aime en anglais quelques mois après mon expatriation aux USA et il m’avait aidé à voir les choses différemment et à être plus détendue.
    En revanche, j’avais été curieuse de voir le film, mais j’avais été déçue. C’était très lisse par rapport au livre.
    J’ai lu un livre en anglais également pour m’aider à avancer et relativiser dans la vie. C’était intéressant car cela traitait beaucoup de la relation avec l’autre (que ce soit avec la famille, les amis ou des collègues de travail). Cela pointait sur le fait qu’il ne fallait pas réagir de façon personnelle et savoir exprimer ce qui ne va pas au lieu de ruminer ses soucis et exploser comme une cocote minute.
    Très utile pour s’apaiser l’esprit et être plus sereine.
    Ça me tente bien « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une »

    1. Merci Tiphaine !

      Je suis d’accord, l’adaptation ciné de Mange, Prie, Aime n’a rien à voir avec le livre… c’est un bon divertissement, mais on perd tout l’intérêt premier du livre qui est, selon moi, le cheminement personnel du personnage pour se comprendre et s’accepter.

      Est-ce que tu te rappelles du nom de ce livre en anglais ? Ça m’intéresserait car j’ai justement un passé de « cocotte minute » 😉 Même si maintenant, j’apprends à être plus souple.

      Je pense que tu devrais alors aimer « ta deuxième vie[…] » qui pousse justement à avancer dans la vie malgré les doutes. Tu me diras si tu le lis ?

      Merci pour ton passage sur le blog, et à bientôt 😉

    1. Super, merci Tiphaine !! J’ai déjà plusieurs livres en attente, mais j’espère bien pouvoir le lire un de ces jours !
      Bon week-end également 🙂

    1. Bonjour Delphine,
      Je suis ravie de savoir que mon compte Instagram vous plaît et booste, c’est chouette !
      Au plaisir de se rencontrer un jour en Floride alors 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *